Quel est le meilleur autobronzant ? : Mixa VS Lavera sur le ring !

cible logo - petitSi vous aimez utiliser de l’autobronzant et que vous vous demandez ce que vaut le Bio. Ceci est un test comparatif entre l’autobronzant du commerce Mixa et celui de la marque Bio Lavera. Attention, ça va chauffer sur le ring !

Non, ce n’est pas obligatoire d’être bronzé-e- à la fin de l’été pour prouver qu’on a eu de bonnes vacances. Oui, il faut assumer sa couleur aspirine et rire quand on nous demande comment se sont passées nos vacances en Normandie. Mais, bon, j’avoue, je suis faible, je préfère avoir une couleur un peu halée, et me sentir (croire ?) plus belle comme ça. Je suis clairement manipulée par la mode, hihi. 😳

Comme je bronze très mal et que j’ai conscience des méfaits du soleil en excès, je suis donc une adepte de l’autobronzant sur le corps (pas le visage). Et puis,  quitte à m’hydrater le corps autant qu’il y ai une 2ème fonction !-) J’en mets donc toute l’année et la couleur fait très naturelle (je n’en abuse pas). J’ai toujours acheté des marques de supermarchés jusqu’à ma dernière commande en ligne chez Greenweez où j’ai voulu tester une marque bio : Lavera.

Les 2 « boxeurs »montent sur le ring ! :

  • 1) Mixa lait corps nourrissant effet soleil, peaux claires, 250 ml, environ 7€ en supermarché.
  • 2) Lavera Naturkosmetik, lait autobronzant, 150 ml, 13€ environ sur site internet.

ring autobronzant boxe

RAPPORT QUALITÉ/PRIX :

Mixa est clairement moins cher. Mais je trouve qu’il faut en mettre un peu plus. Comme les ingrédients sont clairement supérieurs chez Lavera, je comprends le prix.

1 pour Mixa/0 pour Lavera question prix  et facilité d’approvisionnement.

INCI :

  • 1) Mixa :

AQUA, DIMETHICONEC12-15ALKYL BENZOATE, GLYCERIN,STEARYL ALCOHOL, ALCOHOL DENAT, SORBITOL, GLYCERYL STEARATE, CETEARETH-15, DIHDROXYACETONE, PEG-100STEARATE, CI15985/YELLOW6,CI77891/TITANIUMDIOXIDE LINALOOL, GERANOL, ASTAXANTHIN, SORBITANOLEATE, DIMETHICONOL, EUGENOL, ISOHEXADECADE, ALPHA-ISOMETHYL IONONE, SODIUM POLYACRYLOYLOMETHYL TAURATE, HAEMATOCOCCUS PLUVALIS/ HAEMATOCOCCUS PLUVALIS EXTRACT, ROSMARINUS OFFICINALIS LEAF EXTRACT, PHENOXYETHANOL, PRUNUS ARMENECAKERNEL OIL, /ABRICOT KERNEL OIL, TOCOPHEROL, LIMONENE, CAPRYL GLYCOL, HYDROXYCITRONRLLAL, CITRONELLOL, CITRAL, CAPRYLICCAPRITRIGLYCERIDE, SYNTHETICFLUOPHIGOPITE (?), BUTYROSERMUM, PARKII BUTTER/SHEA BUTTER, POLYSORBATE 80, HEXYL CINNAMAL, BENZYL SALYLATE, BENZYLALCOHOL, PARFUM/FRAGANCE.*

*Merci d’avoir un pensée, voir une petite larme de reconnaissance, pour l’heure que j’ai passée à recopier la liste des ingrédients de ce fichu autobronzant Mixa. Oui, car sur l’étiquette c’était écrit tellement petit que je n’arrivais pas toujours à déchiffrer (j’ai pourtant une bonne vue). Avant de faire ça, j’ai écrit à la marque pour leur demander la liste INCI de leur autobronzant (en leur disant que je voulais acheter sur internet mais que j’avais la peau sensible donc je voulais la liste complète des ingrédients. C’est incroyable le nombre de cosmétiques qui vous cachent leur liste d’ingrédients complet sur le net !) Il m’ont répondu en tournant autour du pot (c’est le cas de le dire !) que légalement, ça doit être mentionné sur le pot. J’ai dû donc me résigner. J’ai passé ensuite une 2ème heure à décrypter les ingrédients sur le site La vérité sur les cosmétiques…(d’autant que je me suis dit que si Mixa ne donne pas l’INCI sur internet, c’est qu’il y a peut-être de quoi se méfier 😕 )

Ceteareth-
PEG – Phenoxyethanol
Synthetic Fluorphlogopite
Polysorbate

                          Parfum

Je n’ai pas trouvé tous les ingrédients mais ceux qu’on lit ci-dessus sont jugés « insuffisants » ou « passables » dans laveritesurlescosmetiques.com.

On retrouve cependant quelques extraits naturels intéressants : L’algue HAEMATOCOCCUS PLUVIALIS qui a un pouvoir antioxydant très fort, du romarin, de l’huile de noyau d’abricot et du beurre de karité. Mais à quel pourcentage du produit ?

  • 2) Lavera :

Water (Aqua), Glycine Soja (Soybean) Oil*, Alcohol*, Dihydroxyacetone, Glycerin, Erythrulose, Myristyl Alcohol, Cetearyl Alcohol, Fragrance (Parfum)**, Macadamia Ternifolia Seed Oil*, Butyrospermum Parkii (Shea Butter)*, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil*, Calendula Officinalis Flower Extract*, Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Potassium Cetyl Phosphate, Xanthan Gum, Tocopheryl Acetate, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Ascorbyl Palmitate, Limonene**,
Linalool**, Geraniol**, Citronellol**, Citral**, Coumarin**, Eugenol**, Benzyl Benzoate**, Benzyl Alcohol**
* ingredients from certified organic agriculture
** natural essential oils

Tous les ingrédients sont jugés « très bien » ou bien » par le site. En fait on retrouve énormément de plantes (aloe vera, calendula… ) et d’huiles végétales très bonnes pour la peau : huile de soja, de macadamia, du beurre de karité, huile de tournesol…

J’avais des doutes sur les dérivés d’alcools (mais jugés bons par le site), les parfums sont naturels (huiles essentielles) et le dihydroxyacetone qui me faisait peur à priori est  :

Dihydroxyacetone (DHA)

Donc il n’y a pas photo niveau ingrédients, Mixa K.O. Lavera vain-queur !

Mixa : -1/Lavera : 1

Ethique :

Lavera est dans la liste des marques non testées sur les animaux, ce qui n’est pas le cas de Mixa.

Mixa : 0/Lavera : 1

Application :

le Mixa est crémeux corail et pénètre vite mais laisse la peau légèrement collante et scintillante. La Lavera est blanche et il faut masser jusqu’à disparition du produit. La peau n’est pas brillante ni collante après. Je préfère donc la Lavera à l’application. Dans les 2 cas, il faut bien masser pour que le rendu soit homogène.

0/1

 Odeur :

C’est le point faible des autobronzants…Mixa sent une odeur légère à l’application. Rapidement l’odeur caractéristique d’autobronzant se fait sentir.

Lavera sent le pain d’épice à l’application. Ce n’est pas désagréable, juste surprenant et un peu trop gourmand pour les gens qui, comme moi n’aiment pas les odeurs marquées. Il prend après une odeur d’autobronzant moins marquée que le Mixa.

1/1

Pot :

Mixa a un pot plastique pompe. J’aime bien utiliser des pots comme ça mais je trouve que ce n’est pas si pratique que ça pour l’autobronzant : on perd une grande partie du produit et il arrive que ça sèche. Le système tube souple et bouchon à clip de Lavera est top pour doser ce qu’on veut et ne rien gaspiller. Il ferme suffisamment bien pour pouvoir voyager avec.

0/1

Efficacité :

J’ai testé les deux en même temps et je n’ai vu aucune différence en terme de tenue. A la première application, il faut attendre 1h avant de voir la peau se teinter. La couleur tient facilement 4 jours en s’estompant un peu au fil des douches. Je n’ai jamais eu de problème de taches avec ses 2 produits : il suffit de bien masser partout et de mettre des quantités équivalentes partout. Les deux se mélangent bien à une huile (type carotte ) dans la paume pour les diluer un peu et hydrater davantage. Il vaut mieux appliquer un auto bronzant après un gommage (au marc de café 😉 )

Je n’ai pas eu l’impression de perdre plus vite ma couleur avec l’un ou l’autre. J’aime bien en mettre 2 fois par semaine au début, puis j’entretiens une fois par semaine, voire moins.

Il faut se laver les mains après utilisation évidemment. Pour le coup, les 2 tiennent bien 3 jours dans la paume !

1/1

mixa vs lavera autobronzant
Conclusion en images !

VERDICT DE MON TEST : Mixa : 2/7 ; Lavera : 6/7

Pour moi, Lavera ressort vainqueur de ce combat ! Les stratégies de chaque marque sont bien différentes mais Lavera semble avoir misé sur le qualitatif !

médaille

EN BREF…Conclusion : Je pensais avoir un avis mitigé mais depuis que j’ai mon tube d’autobronzant Lavera, je me dis que je ne pourrais plus m’en passer. Même si l’odeur gourmande est présente, je me suis habituée car j’aime beaucoup le résultat. Le prix n’est pas aberrant quand je vois la qualité des ingrédients ! Dommage qu’on ne trouve pas l’autobronzant Lavera en magasin Bio. C’est le seul point « négatif », je dois le commander sur internet.

Si vous avez une grande occasion ou que vous voulez montrer des jambes un peu colorées, je vous conseille vivement de tester l’autobronzant Lavera. Il hydrate aussi très bien la peau !

Publicités

7 commentaires

    • Merci !!! J’ai passé des heures dessus, hihi :-s Je trouve génial de s’assumer blanche, ce n’est pas moins joli que d’être bronzé théoriquement^^ Moi ça m’arrange aussi de mettre de l’autobronzant car ça cache les imperfections des jambes, rougeurs, bleus…C’est amusant en tout cas de découvrir ses jambes bronzées les premières fois qu’on teste de l’autobronzant ! Si tu as l’ocaz…Et sinon, continue d’aimer tes jambes en peau de bébé 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s