Fatigue chronique : ma solution

Subir la fatigue chronique pendant des années

J’avais l’impression d’être toujours épuisée. A la trentaine passée je n’arrivais plus à marcher sans être essoufflée et avoir des douleurs, mon immunité était médiocre et finalement, j’étais comme en état grippal permanent avec toujours l’envie (et le besoin !) de dormir.

une-dormir seul
Ne pas arriver à se lever, être fatigué du matin au soir, vivre tout comme un effort : quelques symptômes de la fatigue chronique

Après une panoplie de tests, les généralistes avaient tendance à me faire comprendre que c’était dans la tête. Pourtant,  j’étais d’une humeur positive.  Pour répondre à leurs attentes, j’ai vu 2 psychologues. Elles m’ont rapidement fait comprendre de la non nécessité de continuer les séances.

J’ai donc consulté plein de spécialistes divers et variés : kinés, ostéopathes, hypnothérapeuthes, acuponcteurs, naturopathes, oriculothérapeuthe, diététicienne, rhumatologue, micronutritionniste, magnétiseur, psychologues, séjour dans une maison du sommeil, cardiologue, pneumologue, allergologue (en tout, cela m’a coûté plus de 1000€ de ma poche)

J’ai recherché sans cesse : j’ai lu des centaines de lectures, d’ouvrage, sur la médecines alternatives, chinoises et j’en passe.

stethoscope-2617701_640
Les médecins de tous bords peuvent être d’une aide précieuse…ou pas. Il faut aussi savoir se documenter pour apprendre à se connaitre dans le but d’améliorer ses symptômes.

La médecine classique ne m’a pas toujours comprise ni fait avancer : certains me disaient de faire beaucoup de sport pour me muscler alors que j’étais HS, une kiné m’a donné des exercices non adaptés à mon dos, la Maison du sommeil m’a dit de ne surtout pas faire de sieste pour ne pas dérégler mon sommeil : j’ai faillit m’endormir plusieurs fois au volant.

– « Oui, de l’asthénie chronique, comme beaucoup de femmes jeunes un peu dépressives… »

– » Faites 2 enfants et mariez vous, vous saurez pourquoi vous êtes fatiguées. »

On culpabilise beaucoup, on cache aux autres ( merci au maquillage, à la gymnastique du visage et à l’option théâtre 😉 ) Mais malgré tout, j’ai continué de prendre au sérieux ma fatigue et d’en parler souvent autour de moi, pour trouver des pistes.

Un jour, ma sœur m’a demandé quel était mon taux de vitamine D dans le sang.

Je me suis alors rendu compte que ce paramètre n’avait pas été vérifié depuis 10 ans. Comme c’est sans ordonnance, je me suis rué au labo avec 15€ de ma poche.

La fin de ma fatigue chronique ?!

Enfin un résultat probant  : je suis en  grosse insuffisance de vitamine D.

« C’est courant » me dit le généraliste.  » Cela ne changera rien à la fatigue ». En l’entendant dire ça, je me souviens alors qu’un autre généraliste m’avait dit exactement la même chose…il y a 10 ans. A cette époque, j’étais déjà fatiguée, et on m’avait trouvé une insuffisance en vitamine D alors que j’étais restée tout l’été près de l’océan. Après l’ampoule de vitamine D, je m’étais sentie mieux, mais j’avais remis le coup sur le hasard vu que le docteur était formel et m’avait même dit qu’il était inutile de refaire mes taux par la suite.

Deux jours après la prise d’une ampoule bien dosée en vitamine D, je ne me reconnais pas : j’ai de l’énergie pour marcher et mes douleurs articulaires se calment. Je me rappellerai toujours de cette renaissance : j’ai commencé à comprendre qu’on puisse dire « Je suis en forme ».

Ma potion magique s’appelle D

potion vitamine D
Ma fatigue chronique a simplement été réglé par un apport journalier en vitamine D.

A priori, mon problème est que je synthétise mal la vitamine D par le soleil : je me promène pourtant beaucoup l’été mais cela ne suffit pas. Cette situation arrive plus souvent qu’on ne le croit, surtout en montagne.

Le lien de cause à effet avec la vitamine D ne fait plus aucun doute : s’il m’arrive de me sentir fatiguée sans raison, je fais une analyse de sang, et j’ai systématiquement un taux bas.

Dans mon cas, les ampoules sur ordonnances données environ tous les 3 mois ne me suffisent pas car au bout d’un mois je me sens décliner à nouveau : je dois me supplémenter tous les jours pour avoir un taux stable. J’ai opté pour de la vitamine D3 en gouttes très concentrées et avec un bon rapport qualité prix, de type Dr. Jacob’s.

Je dois quand même continuer d’écouter mon corps car toutes ces années de fatigue m’ont usées. J’ai encore un mal de dos léger et un sommeil  imparfait. MAIS : je ne me sens plus allergique, plus asthmatique, je peux marcher sans être épuisée, mes douleurs aux genoux se sont calmées (au point d’annuler les infiltrations !), mon corps s’est musclé.

Je suis vraiment heureuse de ces changements, et je souhaite à toutes les personnes fatiguées de trouver leur clé ! Pour moi, c’était la vitamine D, mais une fatigue chronique peut être liée à de multiples autres facteurs…

Vérifiez votre taux de vitamine D si vous avez des doutes…Cela ne vous apportera que du positif de ne pas être carencé !

En manquer peut donner un terrain favorable à l’installation de certaines maladies graves, aux inflammations, aux allergies et plein de choses que la médecine commence à peine à découvrir. Maintenant, tout cela ma parait évident.

J’ai informé la plupart des médecins que j’ai fréquenté de la résolution de mon problème. Seuls les médecins de médecines complémentaires ont été intéressés.

J’admets qu’il ne faut pas généraliser à partir d’un cas, cependant, ma transformation est suffisamment probante pour donner un minimum d’intérêt à cette fameuse vitamine D. J’espère que la médecine va davantage lui donner de crédit à l’avenir…

 

 

 

 

 

 

 

6 commentaires

  1. Ça me fait penser à une instacopine qui était très fatiguée alors qu’elle dormait bien, qu’elle sortait de vacances et qui ne comprenait pas pourquoi elle était si fatiguée… après de multiples examens et une prise de sang complète, le seul truc qui semblait ne pas aller c’était son taux de vitamine D ! Et après sa prise de vitamine, elle n’a plus parlé de cette fatigue qui la minait ! C’est dingue l’impact de cette petite vitamine quand même ! Alors merci pour ton article !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Less is More Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s