Tout savoir sur les punaises de lit en 7 idées reçues

Ayant été bénévole dans un magasin qui vend des textiles de seconde main, je vais ici vous donner quelques informations clés sur les punaises de lit, qu’on appelle aussi puce de lit.JPEG

Les punaises de lit ne font qu’augmenter ces derniers temps en France, fautes aux voyages, migrations, à la vente d’occasion et à sa résistance à beaucoup d’insecticides tel que le DDT, qui avait presque éradiqué l’insecte dans les années 60.

J’ai entendu beaucoup d’idées reçues à leur sujet, notamment de la part de pharmaciens donc je pense important de les démanteler. Augmentons notre vigilance un maximum, même si le risque 0 n’existe pas !

  • « Puce, punaises…des insectes pas bien difficiles à éliminer donc les punaises de lit, c’est pareil. »

Les punaises de lit ne sont ni des puces, ni des punaises et elles sont extrêmement difficiles à éliminer. Aucune recette de grand-mère et autre traitement de pharmacie ne pourra en venir à bout ! Elles ne vont pas partir avec des huiles essentielles, ni de la javel, ni de la terre de Diatomé : ceux qui vous le disent sont soit des vendeurs, soit des menteurs, soit les deux. Les punaises de lit ne s’écrasent pas à la tapette ou au pied, avec leur 6 mm de diamètre, elles sont bien trop rapides et elles peuvent se cacher dans des interstices de l’épaisseur d’une carte de crédit ! (soit, partout chez vous : murs, parquet…)

  • « Il faut le faire pour avoir des punaises de lit chez soi, c’est vraiment quand on ne nettoie pas ! »

Non, c’est très facile d’en avoir, et il n’y a pas de lien avec l’hygiène. Il suffit d’être resté à un endroit où il y en avait (généralement au moins 2h), par exemple un siège bien confortable de la salle de cinéma, d’avoir posé votre veste sur le canapé de la maison de votre ami,  ou l’hôtel de vos dernières vacances pour les ramener chez vous et qu’elles se multiplient insidieusement.

  • « C’est facile de savoir si on a des punaises de lit, elle ne reste que sur les lits et ça se voit sur les matelas. »

Non, les punaises de lit peuvent être partout : matelas, tissus (habits, rideau, sac…), mais aussi canapé, salle d’attente, hôpital, transport en commun, cinéma, avion…Ce n’est pas parce qu’elles sont sur le matelas d’une chambre qu’elles ne vont pas migrer ailleurs !

Parfois, cela se voit, à condition d’être attentif : taches noires comme un jet d’encre sur le matelas, ou le bois, tâche de sang et surtout, en plein jour, des insectes qui courent se cacher dans l’obscurité…

MAIS « il existe un grand nombre d’infestations de punaises de lit ou il n’y a aucune trace ou indice visible à l’œil nu. Le seul et unique moyen d’être sûr d’être infesté par des punaises de lit et pas un autre insecte, c’est le fait d’être piqué après avoir été immobile pendant plus de deux heures (meubles, lit, fauteuil, canapé, siège d’avion, de train, cinéma, hôpital, etc) » L’insecte est discret et ne sort que la nuit pour sucer le sang des humains. Les matelas peuvent donc être intactes, surtout si l’invasion est récente.

On peut s’aider de pièges à punaises de lit : ils serviront comme « détecteurs d’infestation » mais ne règleront pas leur élimination.

  • « Si j’avais des punaises de lit : j’aurais des boutons. »

On peut être piqué sans avoir aucun bouton. Comme on peut être piqué et faire une grosse réaction. (comprendre des boutons qui ressortent comme des balles de ping-pong et des démangeaisons à devenir fou) Tout dépend des peaux ! On peut avoir des boutons qui démangent atrocement…comme on peut avoir des boutons indolores. On peut avoir des boutons le lendemain de la nuit en lieu infesté…comme on peut voir apparaitre les boutons plusieurs jours après ! Notre conjoint peut être piqué partout, et nous pas du tout. Les punaises de lit ont leur préférence (enfants, femmes) et leur période : ne croyez pas qu’il n’y en a plus car vous n’êtes plus piqué depuis quelques mois. Elles peuvent hiberner suivant les températures et peuvent survivre plus d’un an sans manger.

Les boutons sont rouges, comme des boutons de moustiques regroupés ou en ligne…généralement ! Ce n’est pas si évident de les reconnaitre !

<voir des boutons de punaise de lit ici>

  • « Si j’ai des boutons, les médecins sauront les reconnaitre et me dire quoi faire. »

Peu de médecins et de pharmaciens sauront reconnaitre les piqures, à moins qu’ils n’aient déjà eu le problème : les boutons peuvent varier de forme et  de répartitions et il n’est pas aisé de faire des liens de causes à effet aussi évident que : « J’ai dormi dans une auberge de jeunesse et le lendemain, j’avais des piqûres partout. » Les pharmaciens vont conseiller leur produit qui ne fonctionnent généralement pas (mais vous coûte cher et pollue votre environnement : il faudra déménager plantes, animaux et les résidents)

UNE-punaises lit loupe toujoursmoinstoujoursmieux.com

Si vous ne connaissez pas la cause, il se peut que cela revienne éternellement, si, par exemple, vous vivez dans un immeuble où un logement vous a contaminé, ou si vous fréquentez un lieu contaminé régulièrement…

« Le dosage des produits destinés au grand public ne permet pas d’obtenir un résultat définitif. « et ce, malgré les promesses de l’emballage. Cela peut même être pire, si cela les fait fuir chez le voisin…momentanément.

Plus vous attendez, plus elles vont se reproduire à la vitesse de 500 œufs par femelle en quelques mois (et elle peut vivre 2 ans) et plus vous avez de chance d’en semer partout où vous allez car elles vont voyager via vos bagages. Il faudra traiter TOUTE l’habitation même si une seule pièce semble concernée : les punaises de lit se déplacent ! Il faudra sûrement traiter tout l’immeuble si vous vivez en appartement… Seul un professionnel sérieux peut vous en débarrasser définitivement. Fournissez des preuves d’infestations à vos propriétaires pour ne pas tout payer de votre poche,.

En attendant l’action des désinsectiseurs professionnels , il faut être très rigoureux : si vous pensez en avoir, ou si vous côtoyez des lieux infestés vous devez procéder de cette manière avec TOUS les objets en tissus. Chacune de ces luttes mécaniques permet de tuer une partie des punaises de lit :

  • Ne laissez rien trainer, traitez, puis enfermez dans des sacs parfaitement fermés ce qui est infesté . Il vaut mieux faire traiter par un professionnel votre literie et avoir son avis plutôt que de laisser trainer le matelas dehors : sachez qu’il faut prévenir la mairie et l’enfermer dans une housse parfaitement étanche pour aller le jeter.
  • Faire un lavage à la machine ou au sèche-linge à plus de 55°C.
  • Mettre au congélateur à -20°C pendant minimum 48 h : idéal pour les habits qui ne supportent pas les températures élevées.
  • Passer l’aspirateur avec l’embout fin très régulièrement et brosser au préalable moquette, tapis, matelas afin de décoller les œufs. Toujours jeter le contenu de votre sac à chaque fois, dans un sac plastique parfaitement fermé et le jeter dans une poubelle extérieure, nettoyer le conduit d’aspirateur.
  • N’allez pas chez d’autres personnes le temps d’avoir réglé le problème et prévenez les voisins. Tant que vous n’avez pas solutionné votre infestation de punaises de lit, vous risquez fortement de les propager.

D’autres solutions mécaniques existent mais ne sont pas toujours faciles à réaliser comme le nettoyage vapeur à 120°C, la restauration totale du lieu (enlever le papier peint, les plinthes, moquettes…), la suppression des meubles, le chauffage du mobilier à plus de 55°C.

<toutes les méthodes à faire chez soi pour réduire la présence de punaise de lit ici>

Après le passage des professionnels et l’assurance qu’il n’y en a plus, gardez la bonne habitude des points ci-dessus en cas de doute. Vous pourrez mettre une  housse anti punaises de lit uniquement sur un matelas sain.

  • « C’est pas si grave que ça d’avoir des punaises de lit. »

Si vous n’êtes pas allergique, que vous ne développez pas de boutons, et que vous n’êtes pas stressé d’en faire un élevage qui va s’étendre partout, que vous avez un petit logement, cela pourrait être jugé peu grave.

Si vous faites de l’allergie, de l’anémie, dormez mal de peur d’être piqué, que votre peau vous met sur les nerfs, que vous êtes conscient du travail que vous allez devoir prévoir pour les éliminer ( voir conseils plus haut + jeter vos rideaux qui ne passent pas en machine, racheter un matelas, peut-être arracher la moquette et tapisserie…) et de la somme que c’est de les exterminer, facilement  1000 € avec des spécialistes, (environ 15€ le m²), là vous commencerez à trouver cela grave. Il faut généralement 2 interventions à environ 2 semaines d’intervalle. » Le second passage tuera les quelques immatures sortis des œufs résistants à l’insecticide ou les adultes qui n’ont pas été ciblés lors du premier traitement. »

Les punaises sont susceptibles de transmettre des maladies même s’ il n’y a encore aucune certitude à ce sujet.

En suivant tous ces conseils, et en appelant des professionnels le plus vite possible, les punaises de lit ne seront plus qu’un lointain souvenir…Sauf si vous avez contaminé des proches, qui eux, reviennent vous rendre visite. On est tous tenté de gérer le problème par soi-même mais cela risque de vous faire perdre du temps, car les méthodes non professionnelles ne marchant pas et vous prenez le risque d’une grosse infestation chez vous et les autres, tout en le payant très cher par la suite.

On peut vérifier qu’on n’en a pas en faisant intervenir un chien de détection de punaises de lit. Yzzi et Trace font ce travail, vous pouvez les voir en action sur le site de leurs maitres professionnels de la détection ici. Encore une mauvaise nouvelle à vous annoncer : n’ayant pas eu de punaises de lit, je n’ai pas d’entreprises à vous conseiller : il existe beaucoup d’arnaque en la matière, donc soyez scrupuleux au moment de choisir.

Je n’ai pas eu le malheur de croiser des punaises de lit, mais à un moment j’ai vraiment suspecté d’en avoir, ce qui m’a obligé à me renseigner. J’ai croisé différentes personnes qui en ont eu et je peux vous dire qu’elles en parlaient avec un stress énorme alors que c’était arrivé quelques années en arrière…Du coup cela m’a beaucoup sensibilisé !

Prévention :

Quand je rentrais de mon bénévolat à Emmaüs, ou si j’achète des textiles d’occasions, je mets tous mes vêtements au lavage à 60 degrés direct, ou au congélateur pendant 2 jours. Je lave mes chaussures, mon sac. De même si j’achète un meuble d’occasion. je n’achète pas de meuble ayant du tissus inlavable en machine. 

Je n’achèterai jamais de matelas d’occasion, je prévois que tous mes tapis soient assez petits pour rentrer dans mon congel ou ma machine à laver, je vérifie mes matelas régulièrement.

Saviez vous toutes ces choses sur ces insectes ? En avez-vous déjà eu ? Merci de partager au plus grand nombre !

Sources :

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-microbiologiques-physiques-et-chimiques/especes-nuisibles-et-parasites/article/punaises-de-lits

https://www.patrice-mure.fr/punaise-de-lit-symptome-signe-d-infestation

https://www.antipunaises.fr/les-punaises-de-lit/

https://punaises.fr/punaises-puces-des-lits.htm

https://www.domobios.com/fr/nuisibles/punaises-de-lit

https://allopunaise.com/blogs/traitement-punaise-de-lit/erreurs-traitement-punaises-de-lit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s