Quand les technologies nous complexifient la vie

Vous prenez le prétexte du « progrès », des pubs et du marketing pour attendrir l’esprit des consommateurs, beaucoup d’ego de quelques grandes entreprises mondiales et vous obtenez…la nouvelle technologie d’aujourd’hui !

Nos technologies sont-elles plus simples qu’avant, plus pratiques, plus durables dans le temps, moins polluantes, plus rapides d’utilisation ?

Pas vraiment ! Ou pas toujours…Je pense qu’on a passé un cap dans bien des domaines ; on est passé de la technologie qui sert, à la technologie qui asservit et dessert. Car on en fait trop, on ajoute des gadgets, on rend obsolète plus vite, il existe tant d’objets, de marques différentes que plus rien n’est universel…On s’y perd…Des usines à gaz qui se développent vitesse grand V dans notre quotidien.

Voici ce que j’ai du mal à accepter avec les technologies :

L’administration est perdue et nous perd…On pensait qu’avec les années, on n’aurait plus besoin de faire de paperasse. Et bien, non ! On rencontre des personnes de bureau qui se contredisent. J’ai eu 2 avis absolument opposés en appelant une préfecture à une semaine d’écart par exemple. Mais, ça, c’est quand on a la chance d’avoir une personne au téléphone (sans payer un numéro surtaxé), mais généralement, il faut tout gérer sur écran, sur un site difficile à comprendre, ou qui bug, ralentissant finalement la démarche. Avec des cases qui ne collent pas à notre situation, et des mots de passe problematiques…Très mauvaise communication entre les administrations aujourd’hui…A l’ère du « tout connecté ».

– Les TV d’aujourd’hui qui ont besoin de 3 télécommandes pour être allumées…?! On est sérieux ? Des écrans de plus en plus grands et fins, et de plus en plus fragiles et non durables…Quel est l’interêt de voir les pores de la présentatrice en fait ? Cela en devient, gênant et inutile de voir plus grand que nature, non ?

Les téléphones « portables » qui ont la taille de tablette : pratique dans une poche ? Au point d’en être gêné et de déchirer le tissus ? Parle t-on de leur obsolescence programmée ? Les gens changent de téléphone tous les 3 ans. Je sais que c’est devenu « normal ». Je n’appelle pas cela du progrès (surtout quand on sait les enfants qui les fabriquent et les métaux rares qu’on pompe au sol). Mon vieux smartphone ne peut plus installer les nouvelles applis alors qu’il n’a « que » 6 ans : tant pis, au moins il est solide, tient dans ma poche et je n’ai pas peur qu’on me le vole. Je me méfie aussi, sur le long terme des applis qui nous mâchent trop le travail, et nous empêchent parfois de réfléchir…(il n’empêche que certaines sont formidables, mais gardons notre cerveau en marche aussi ! )

Ne nous moquons pas de ce téléphone, nos smartphone feront bientot sa taille !

Les applications, logiciels (Outlook, Facebook, le logiciel de caisse à mon travail…), le nouvel éditeur WordPress qui nous IMPOSENT une mise à jour anti-intuitive et chronophage ? Désormais, on doit ajouter plusieurs clics en plus pour obtenir le même résultat qu’avant : cela veut dire des heures de perdues par an, beaucoup d’erreurs en caisse (on a remarqué avec ma collègue), du temps de perdu, les nerfs en moins. Le piratage toujours plus perfide, on en parle ? !

De plus, sommes-nous encore capable de méditer, de jouer, d’apprendre des choses ou de réfléchir par nous même, sans écran ? L’usage automatique du GPS, des applis posent cette question.

Les voitures devenues hyper fragiles avec l’augmentation de l’électronique (je dis bravo aux aspects sécuritaires comme l’ABS et l’airbag, mais tout s’est gâté après) : bientôt, être doué en mécanique n’aura plus aucun intérêt car il faut reprogrammer avec des ordinateurs spécifiques qu’on ne trouve que dans un garage, voire un concessionnaire, avec un ordinateur ! Et en plus l’ajout d’option les font consommer plus.

Les technologies sauvent des vies et économisent beaucoup de travails difficiles : ceci est indubitablement un gain pour notre societé à une certaine dose et dans certaines conditions !

-La Santé : Maintenant que selon moi, nous avons franchit le pic de l’utilité publique des technologies, notre santé pâtit gravement des abus d’écran et des machines en tous genres. C’est d’autant plus visible sur les jeunes : les écrans à outrance font augmenter les comportements violents, la prise de poids, le retard du langage. Les études montrent même qu’ils augmentent le mal-être et l’intégration sociale, si je me réfère à cet article d’un site officiel sur les drogues (car les écrans se rèvèlent être proches d’une addiction.)

www.drogues.gouv.fr/comprendre/ce-qu-il-faut-savoir-sur/lexposition-aux-ecrans

Je ne rejette pas les technologies, mais je m’inquiète de la place empoisonnée prépondérantes qu’elles prennent dans nos vies maintenant ! On peut se fixer des objectifs de simplicité et d’efficacité plutôt que la multiplication de gadgets non durables et l’omniprésence des écrans, qui nous font oublier de VIVRE notre « vraie vie ».

Je conclurais avec ce magnifique et court film d’animation :

On peut simplement essayer de diminuer les technologies dans notre vie privée (jeu, informations, communication avec les autres) comme j’en parlais dans un article l’an dernier : 10 points positifs quand on réduit sa consommation d’écran ! et on en tirera forcément des bénéfices !

Et vous, quelles mauvaises ou bonnes expériences avez-vous eu avec les nouvelles technologies poussées à l’extrême ?

Merci Pixabay

4 commentaires

  1. Le fait qu’il y ait trop de plateformes différentes, et les gens en changent tout le temps, du coup quand tu viens enfin de t’inscrire sur une plateforme, tout le monde vient justement de la déserter, tu dois te refaire un compte ailleurs, mais de nouveau les gens s’en vont… du coup tu as 36 comptes différents et peu d’interactions sur l’ensemble^^
    Et puis tous ces mots de passe à créer tout le temps !! Bon ok il existe une appli pour en générer, mais j’utilise pas vraiment les applis, j’aime pas, je veux l’Internet classique.
    Quoi d’autre… tu dois télécharger ton cv sur un site et il bloque à cause du format ! (vieux souvenir, j’avais passé une soirée entière à tenter d’envoyer un cv en pdf, je voyais pas ce qui n’allait pas)
    Ou encore tu fais un texte sur word avec des images, les images se barrent et ça devient difficile de faire défiler le texte, ça plante…

    Aimé par 1 personne

  2. Je te rejoins sur beaucoup de points. La technologie, en général, est bien, comme toute chose, à condition de s’en servir à bon escient. Et comme dans tout domaine, certains outils ne servent à rien si ce n’est que conforter la société de consommation. Des téléphones avec lesquels on peut tout faire, sauf téléphoner. L’absurdité dans toute sa splendeur. Des applis qui se révèlent être des gadgets plus qu’autre chose. Je n’ai d’ailleurs aucune appli sur mon téléphone. Je n’en ai absolument aucune utilité.
    Je pense que la technologie a évolué plus vite que l’humain, alors que paradoxalement il en est la source. Et comme toi, je m’inquiète aussi de la place prépondérante qu’elle prend de plus en plus dans notre vie.
    Cependant, il est de notre responsabilité, en tant qu’individu pensant, d’utiliser cette technologie avec maîtrise.
    Concernant l’emprise que la technologie a sur la jeunesse, tel que tu l’évoques, ça c’est tout de même le rôle des parents de fixer les règles. Le problème est là. Depuis quelques décennies, on assiste à une totale déresponsabilisation des parents. C’est la faute des profs qui ne savent pas tenir leurs élèves en classe. C’est la faute du gouvernement qu n’agit pas assez bien. C’est la faute des conglomérats industriels qui poussent à la surconsommation. C’est la faute de la télé ou des concepteurs de jeux vidéos de proposer des choses violentes. Etc., etc. C’est la faute de tout le monde, sauf des véritables concernés, les parents qui ont cette responsabilité d’être les premiers éducateurs de manière factuelle. Ce sont les parents, à la base, qui donnent l’accès aux jeux vidéos violents. Si personne ne joue à ces jeux ou ne les cautionne directement ou indirectement, ces jeux n’existeraient pas ou tout du moins à moindre échelle.
    Sur ce, je te souhaite une bonne soirée et à bientôt 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Totalement d’accord, on a tous une petite part de responsabilité, parents compris 🙂 Ce qui fait peur, dans les docus que j’ai vu qui traitent du sujet, c’est que les parents ne « savaient » pas que trop d’écran est mauvais pour un enfant en bas âge…Et les médecins ont butté longtemps avant de comprendre pourquoi leur enfant était en retard. Cela m’a réveillé sur un vrai drame de societé…Mais heureusement, je connais plusieurs familles qui ont bien les pieds sur terre et les enfants aussi, du coup, ils savent jouer sans technologie (comme nous enfants d’ailleurs, je crois qu’on a été l’une des dernières générations sans internet 🙂 )

      Aimé par 1 personne

Répondre à Less is More Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s