Rectification des erreurs de l’article de Slate au sujet des protections contre le soleil

La mode du journalisme actuel a encore frappé avec son : « Bio pas tout beau ».

Ils font ce qui vend. Cela ne les justifie pas, mais cela se comprend dans le monde actuel.

Seulement cela discrédite le monde du Bio car comme dans la plupart des articles et reportages, on mélange complètement les choses, sans faire de recherches approfondies. Idéal pour monter les gens contre le Bio et leur faire croire qu’ils connaissent le sujet (et qu’il est donc inutile de faire l’effort de consommer bio ) !

Cet article de Slate évoque l’interdiction de crème solaire à filtre chimique sur Hawaï. Il est écrit par une « journaliste en formation ». Je n’ai pas pu trouver le contact de Slate pour leur dire de corriger leurs erreurs.

Je le fais donc via cet article, histoire de rétablir la vérité. L’article Slate est ici :

« Interdire les crèmes solaires chimiques pour sauver les coraux, la fausse bonne idée? »

Le but de l’article est de démontrer que d’interdire les crèmes solaires chimiques  n’est pas une bonne mesure car les crèmes solaires bio contiennent des nanoparticules, également mauvaise pour les coraux.

OR POUR INFO : BEAUCOUP DE CRÈME SOLAIRE A FILTRES MINÉRALES BIO NE CONTIENNENT PAS DE -NANO-

La mention est obligatoire sur la liste INCI et je vous assure que je surveille beaucoup de marques Bio. Je n’en retrouve jamais !

Journaliste de Slate : allez en magasin bio pour trouver des crèmes sans -nano-, vous découvrirez qu’il en existe plein ! Mais comme souvent, il y a un amalgame entre crème à filtre minéral de pharmacie et crème bio à filtre minéral de qualité qu’on trouve en magasins bio sérieux de type Biocoop.

La recherche sur les filtres minéraux s’est arrêté au supermarché ou au pharmacie du coin.

Pour faire un article choc, ou par manque de temps, la journaliste a choisi de faire du dramatique en conclusion en disant que les crèmes bio ne protègent pas aussi bien, qu’il faut trouver d’autres solutions pour les océans.

Erreur de Slate, il y a bien des solutions :

– La crème à filtre minéral sans nano Bio est efficace…Ce qui n’empêche pas d’utiliser d’autres méthodes en complément, afin de réduire de façon générale toutes substances dans l’eau,

– L’article aurait pu encourager les touristes à porter des T shirt anti UV, par exemple, surtout pour ceux qui font de la plongée…et encourager à sortir se baigner quand le soleil est moins fort…comme le font naturellement les autochtones !

Bref agir de façon mesurée…

Donc contrairement à ce que sous-entend la journaliste de Slate, bien sûr que si, le gouverneur hawaïen a pris une bonne mesure en interdisant les filtres chimiques !

C’est un très bon début !

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s