Une seule injection pour voyager à Pfou-Looser land !

Mon voyage à Pfou-looser land ?

Mais écoutez, c’était tellement formidable que je n’en suis toujours pas revenue ! Mes problèmes du système nerveux autonome c’est du pur bonheur !

L’épuisement, l’impossibilité de faire du sport, de travailler et d’avoir une vie normale comme une personne de 35 ans : ceci est bien une réalité au bout de 7 mois !

J’en garde de tels souvenirs de courbatures, de douleurs électriques aux jambes, au cœur, on a tellement rit de monter à 130 de battements minutes au repos, c’est un exploit que je refais régulièrement non sans ma petite vanité !

Et alors le bouquet final, (bien que peut-être d’autres surprises m’attendent), on m’a concocté du petit malaise vagal avec de belles chutes libres improvisées, écoutez, c’est bien simple, j’aime tellement ça que j’en fais maintenant parfois plusieurs fois par jour, ce serait trop dommage de se priver !

Oh mais c’est une question un peu intime ! D’accord, je vous dévoile tout : je l’ai déjà fait dans des pharmacies, à mon lieu de travail, à l’entrée d’hôpitaux, dans des cabinets médicaux, dans le bus, chez moi-bien sûr…C’est du plus bel effet ! Tout le monde vole à votre secours en mode chevalier servant quand vous faites un malaise !

7 mois de bonheur avec une seule injection, franchement ça valait le coup ! En 7 mois, on en fait des visites intéressantes…Au tout début du voyage, j’ai rencontré un cardiologue et un neurologue qui se foutaient aimablement de moi car leur machine ne peuvent pas voir les lésions très fines que Pfou-Looser a abimé (alors que c’est connu par d’autres professionnels plus experts : on ne voit pas ces lésions des nerfs très fines lors d’examen), et puis, les entendre vous dire que vous devez continuer les doses et le sport, ça c’est une belle méthode pour se débarrasser de moi dans le sens propre comme dans le sens figuré !

Des visites très intéressantes auprès de spécialistes qui vous disent que le système est corrompu et que le toxin est dangereux vu les graves méfaits sur leurs patients, des visites aux urgences en fauteuil roulant ou en brancard, (ça aussi ça vaut le coup, à faire au moins une fois), la visite de la médecine interne aussi : fabuleuse : le médecin m’a provoqué une trentaine de malaises sur 2h de temps pour tenter de comprendre le phénomène, on s’est régalé !

Mon dieu, comme c’est riche ! Des paysages de lits d’hôpital, un langage infantilisant pour faire comprendre que « C’est normal que les lésions mettent du temps à cicatriser » …il faut attendre…6 mois ! Et au bout de 6 mois, s’entendre dire 1 an ! C’est ludique, c’est vivifiant, un voyage organisé à la perfection, c’est sérieux comme on aime : vous ressortez toujours indemne de ces voyages, surtout qu’on a bien signé la case : « Satisfait ou arnaqué 2 fois » !

Je me régale des spécialités locales au restaurant « La molle Médecine »*** au guide Micheline : Mauvaise foie avec un filet de dédain, ou bien sexisme teinté d’une touche de suffisance, Omerta mariné au pass blanc. Quel délice !

Alors, au 3ième mois, mon entourage et mon ancien médecin traitant m’ont dit que ça allait trop loin…Il parait que ce n’est pas trop sécuritaire de faire des malaises dès qu’on marche, plusieurs fois par jour et de prendre la voiture. Ceci limitant fortement la possibilité de travailler (ça fait peur aux clients quand on tombe sous leurs yeux, j’ai remarqué), aux urgences, ils m’ont fait un bel arrêt maladie. Le luxe quoi ! Je me faisais piquer pour pouvoir bosser, et finalement c’est ça qui m’en empêche, je suis gâtée ! Et Petit rappel, dans l’état où j’étais, je n’ai pas eu le droit à un piss sanitaire. Dieu merci, il y a des WC chez moi !

Mes guides lors de ce voyage initiatique, sont extraordinaires de compétence et d’assurance ! : les uns pensent que ce sont des malaises vagaux, et d’autres n’en sont pas sûr, « Mes lésions aux nerfs provoquées par le toxin vont cicatriser », ils me l’ont dit ! Enfin, « normalement… car je suis jeune », même s’ils n’ont pas vu le rétablissement d’autres patients en fait, même si dans les cas de neuropathie des petites fibres, on peut s’attendre à toutes formes de scénarios ! Le professeur en cardiologie diagnostique même une dysautonomie, un dysfonctionnement du système nerveux autonome, affectant chez moi le cœur et la tension. (j’ai de la chance, ça aurait pu être le système digestif : certains ont perdu une dizaine de kilo en diarrhée chronique !)

Bon, bref, ils parlent de plusieurs mois pour un début de rétablissement, comme ça j’ai le temps de m’habituer. Au 4ième mois de mon expérience « Vis ma vie de personne du 4ième âge », le professeur en cardiologie a décidé de me mettre sous bétabloquants. J’ai pu ainsi rétrograder et poursuivre dans l’émission  » « Vis ma vie de personne du 3ième âge ». C’est passionnant de se dire que le toxin sauve des octogénaires dans le monde entier, et dans le même temps, en créer plein d’autre : belle alchimie !

Car des vacances sans santé, sans immunité, sans sport, ni indépendance, c’est le paradis pour une trentenaire, non ?

Oh diantre je m’égare, où avais-je la tête ? Je ne suis point déprimée, et je ne dois montrer pas la moindre pointe d’inquiétude ! Au début, un médecin a tenté de me faire rentrer dans la case « dépressive » pour faire passer mes malaises pour un problème en partie psychique et ainsi blanchir le Tour operator Pfou-looser…C’était une bonne idée, seulement ils n’ont pas trouvé de piste ! Je m’amuse comme une folle avec ma vie au ralenti, que voulez-vous. Je fais plein de choses, notamment pour alerter les touriste des risques sur l’île ! C’est formidable les vacances au pays de l’entraide !

Ah, et j’oubliais, cela ne comptera sans doute pas en effet secondaire du vaccin…Quel dommage de faire un si beau voyage pour rien ! Non, j’ai des « effets indirects », vous comprenez, car je fais une réaction inflammatoire au toxin, qui amène à une dysimmunité (Le terme dysimmunitaire rassemble toutes les affections pour lesquelles on est sûr de l’implication du système immunitaire, mais dont le mécanisme précis d’action ou de déclenchement n’est pas connu ) donc euh…ce n’est pas le toxin en lui-même, vous voyez ? Ne tentez pas de comprendre la logique, je ne l’ai toujours pas comprise, mais j’adore que mes expériences aident les scientifiques à avancer ! Amusant n’est-ce pas que la pharmacovigilance reste en stand-by pour un cas comme moi alors que les problèmes d’ordre nerveux sont cités en 2ième sur la liste des effets secondaires ! …14 000 cas de dossiers au sujet de Pfou-looser seraient en cours de traitement…ça en fait des avis TripPfou-looser !

Surtout qu’on est des milliers de touristes à avoir les mêmes symptômes, comme c’est amusant d’être balayés des statistiques !

Ils avaient envie que je n’ai pas fait mes vaccins obligatoires, ou que j’ai déjà eu des effets secondaires avec eux…Et bien dommage ! Je suis vaccinée de tous les vaccins obligatoires et je n’ai jamais eu d’effets secondaires.

Parce qu’il faut nous dire si on gêne ? Non, parce qu’on a déjà déserté les restaurants, les cinémas, les musées, des stations de ski, on nous dit de ne pas faire de vagues (7 vagues, c’est assez), alors je voulais savoir si cela les arrangeait, pendant notre voyage par exemple, de se tuer dans une activité du quotidien, discrètement hein, pas d’autopsie surtout ? Une chic façon de disparaitre sans ennuyer personne, c’est ce qu’ils veulent ?…Un AVC est si vite arrivé à Pfou-looser land…

Pardon ? Vous pensez que j’emm**** le système ? Mais voyons, c’est extrêmement vulgaire, je n’ai jamais pu dire une chose pareil, je ne suis pas présidente pour oser cela ! Sauf si j’ai le droit ?

Non, je n’ai pas le droit, par contre, je continuerai de parler, si vous me le permettez, car j’ai un vrai plaisir à décrire mes voyages, surtout quand ils sont fantastiques comme celui-ci !

Pfou-looser, un voyage inoubliable, votre pass se réactive dans 4,3,2,1 mois…à qui le tour ?

Merci Pixabay pour les photos d’illustration, merci les médecins qui me soutiennent, merci mes proches qui subissent aussi cette aventure, merci Pfou-looser, sans qui je n’aurais pas pu écrire cet article.

Il a existé dans l’histoire des milliers de médicaments qui soignent des maladies et qui, dans le même temps, avaient aussi des effets secondaires graves sur certaines personnes. La seule chose importante, c’est de considérer ces gens pour améliorer la médecine, de se rappeler qu’un labo n’est pas un dogme, et de ne pas rendre obligatoire une thérapie sans laisser d’issu de secours à ceux qui se trouvent dans l’im-passe.

Publicité

2 commentaires

  1. Coucou Marina,

    Je comprends ta colère, ton incompréhension, tes interrogations avec ce que tu vis actuellement !

    Tu as le droit de dire que tu les EMMERDES, ne pouvant plus travailler, faire du sport, marcher, vivre tout simplement ….

    Je suis tout à fait d’accord avec toi lorsque tu dis que tu es une statistique parmi tant d’autres, car malheureusement tu n’es pas la seule à vivre ces effets indésirables graves dû à cette thérapie génique (ce n’est pas un vaccin !!) .

    Quant est ce que ce scandale sanitaire va t’il sortir ? Et les nombreux morts qu’il y a eu suite à ces injections !

    La lâcheté infâme de certains médecins qui ne trouvent rien d’autre à dire que tu fais une dépression, et pire le médecin qui te conseille de faire une 2ème injection !

    Continue de parler Marina, à crier ta colère …. J’espère que ton état va s’améliorer, que les médecins qui te soutiennent trouveront les causes de tes nombreux malaises !

    Et que ce pass de la honte soit retiré, un pass politique qui aura divulguer le vrai visage de certaines personnes, les pires horreurs de l’humanité !

    Prends bien soin de toi,
    Une citoyenne éclairée qui résiste,
    Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    • coucou Val ! Merci pour ce beau texte. ❤ Une question de temps pour que la vérité ressorte… Je n'aurais jamais cru vivre dans un film de science fiction comme ça…Je suis épuisée d'un rien, mais bon, la chance d'avoir de supers médecins qui me soutiennent et déjà de connaitre la cause, cela aide grandement…Il existe des gens en bien plus grande détresse car soutenus par personne 😦 merci encore à toi, cela fait du bien de te lire, quelle belle résistance. Nous ne sommes pas seules ! bisous !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s